Conseils pour une bonne communication

Bien communiquer est une des plus grandes difficultés de la vie à deux. Voici quelques conseils et idées pour mettre cette habileté en pratique. Écoutez et soyez écouté.

Vous constaterez que vos efforts pour bien communiquer ont des répercussions positives sur votre vie. Communiquer avec respect et compassion changera pour le mieux la façon dont les autres communiqueront avec vous.

Tips for Communicating Better

Communication is a learned skill: improve with practice and by                      understanding your own psychology.

Bien qu’une bonne communication soit un travail difficile, elle est un talent qui peut s’apprendre et se pratiquer. La communication est trop souvent prise pour acquise. Parfois, on ne communique pas assez et, à d’autres moments, on communique trop. Il n’est pas nécessaire de toujours mettre le doigt sur nos sentiments ni de savoir leur attribuer le mot exact. Il arrive aussi qu’on ne sache pas pourquoi on abandonne tel combat et s’acharne sur tel autre.  Tout le monde communique différemment et éprouvent ses propres difficultés de communication.

La communication est à son meilleur lorsque deux personnes se soucient mutuellement du bien-être de l’autre et, par conséquent, sont prêtes à admettre leur tords, à explorer de nouvelles possibilités et à laisser derrière elles leurs pensées erronées.

Peu importe votre âge ou votre situation, vous pouvez et devriez toujours chercher à mieux communiquer. Voici quelques principes directeurs et conseils spécifiques qui vous aideront à vous améliorer :

L’authenticité

  • Prenez la responsabilité de vos opinions, de vos sentiments, de vos pensées et de vos besoins.
  • Souvenez-vous que la patience est une vertu, mais si quelqu’un vous manque de respect, vous n’avez pas à endurer la situation. Éloignez-vous-en.
  • Donnez-vous le droit d’être vulnérable.
  • Distancez-vous pour réfléchir. Si vous sentez que vous allez réagir fortement, distancez-vous de la situation et prenez le temps d’y réfléchir.
  • Ne dites pas quelque chose seulement dans le but d’obtenir la réaction ou la réponse désirée.
  • Ne forcez pas quelqu’un à ressentir ou à faire quelque chose, car personne n’a le droit de vous forcer vous-même à ressentir ou à faire ce que vous ne sentez pas. Vos sentiments et vos gestes vous appartiennent, tout comme les sentiments et les gestes de l’autre lui appartiennent.
  • Reconnaissez vos limites. Respectez vos limites émotionnelles et celles des autres.
  • Essayez de ne pas compter sur la validation des autres pour vous sentir bien.
  • N’ignorez pas vos propres besoins et reconnaissez ceux des autres.

La clarté

  • Essayez de formuler clairement et simplement vos pensées, vos sentiments, vos besoins et vos désirs.
  • Dites ce que vous pensez véritablement et essayez de ne pas exagérer (si vous ne savez pas ce que vous ressentez, dîtes-le).
  • Si vous éprouvez de la difficulté à vous exprimer clairement ou à vous affirmer, exercez-vous seul (ou écrivez-le).
  • Réfléchissez à ce que vous espérez accomplir et ce que vous espérez de l’autre.
  • Parlez simplement et concisément. Essayez de ne pas expliquer plus que nécessaire ou de vous mettre à bredouiller.
  • Soyez honnête envers vous-mêmes. C’est un signe de respect envers vous et envers les autres.

La Courtoisie

  • Faîtes preuve d’empathie en écoutant activement l’autre, en reprenant ses paroles et en validant ses émotions.
  • Soyez patient avec vous-mêmes et avec les autres.
  • Révélez-vous : soyez disponible pour discuter avec l’autre et n’ayez pas peur d’être vulnérable.
  • Admettez vos tords et permettez à vos émotions de changer.
  • Ne réprimandez pas, n’humiliez pas une autre personne et ne passez pas votre colère sur elle.
  • Rappelez-vous qu’une critique constructive vaut toujours mieux que des accusations ou des commentaires agressifs.
  • Complimentez les autres et reconnaissez leurs bonnes actions ainsi que leurs efforts.
  • Écoutez avec attention et respect.
  • Choisissez avec sagesse le bon moment pour partager certaines choses. Ne soyez pas impulsif.
  • Soyez courtois quant au moment choisi pour commencer une conversation.

L’affirmation de soi

  • Posez des questions qui vont droit au but : évitez de laisser l’autre deviner ce que vous voulez dire ou de poser des questions tendancieuses. Par exemple, demandez « As-tu oublié que c’est mon anniversaire? » plutôt que « N’aurais-tu pas oublié de me dire quelque chose? ».
  • Ne tournez pas autour du pot. Exprimez-vous de manière directe.
  • Ne vous excusez pas pour vos idées et vos besoins. Ne les diminuez pas.

La mise en action

  • Pensez que les gestes en disent plus long que les paroles. Dans une relation, un amoureux aura parfois simplement besoin d’un câlin ou d’un sourire.
  • Ne demeurez pas dans une situation malsaine ou dangereuse.
  • Faîtes ce que vous dîtes.
  • Établissez vos limites.
  • Agissez plutôt que d’analyser ou d’inventer des excuses.
  • Demandez de l’aide quand vous en avez besoin.
  • Arrêtez-vous de temps à autre expressément pour poser un geste gentil envers un être cher.

La bienveillance

  • Sachez lâcher prise. Vous ne devez pas toujours avoir raison.
  • Remerciez régulièrement les gens autour de vous.
  • Sachez pardonner.
  • Soyez attentif à votre interlocuteur et essayez de le comprendre.
  • Soyez à l’écoute. Vous devez être capable d’écouter pour être écouté à votre tour.
  • Permettez-vous de vous adaptez à l’autre pour qu’il soit plus réceptif.

Voilà bien des choses sur lesquelles travailler! Un des psychothérapeutes, thérapeutes familiaux et thérapeutes de couple du Centre de thérapie de Montréal pourra vous aider à mieux communiquer dans votre vie quotidienne et dans vos relations. Prenez rendez-vous pour une thérapie en personne ou en ligne.

Veuillez noter que le genre masculin est utilisé dans le seul but de ne pas alourdir le texte et qu’il désigne aussi bien les femmes que les hommes.