Qu’est-ce que le trouble obsessionnel-compulsif ?

Le trouble obsessionnel-compulsif est défini par deux critères. Le premier est la présence de pensées, d’envies ou d’images récurrentes et persistantes jugées comme intrusives et indésirables (d’où le mot « obsession ») par la personne. Le deuxième est une série de comportements répétitifs ou d’actes mentaux qu’une personne croit devoir accomplir (compulsions) en réponse à une obsession, ou pour respecter un ensemble de règles. La personne affectée par ce trouble clinique ressent généralement un grand désarroi face à ses obsessions et à ses compulsions. Son fonctionnement quotidien peut s’en trouver grandement affecté, que ce soit à la maison, au travail, ou dans tout autre contexte social.

Prévalence

La prévalence du TOC est estimée à 1,2 %. Ce taux est légèrement plus élevé chez les femmes que chez les hommes. Cependant, les hommes sont plus vulnérables à l’enfance.

Signes et symptômes

La personne atteinte d’un TOC est aux prises avec des pensées et des comportements répétitifs, comme prier, compter, vérifier, répéter des mots et se laver les mains. Elle les considère comme un moyen de relâcher son stress ou de prévenir un évènement fâcheux. Elle ressent un fort sentiment d’anxiété et de souffrance. Elle tente d’ignorer ou d’éliminer l’envie de reproduire ces comportements. Cependant, cette suppression ne fait souvent qu’aggraver l’anxiété. Les obsessions et les compulsions associées à ce trouble demandent un temps considérable (souvent plus d’une heure par jour) et interfèrent avec les occupations quotidiennes. De nombreuses personnes atteintes d’un TOC ont des croyances dysfonctionnelles reliées, entre autres, à un sens démesuré des responsabilités, une tendance perfectionniste, une surévaluation des menaces réelles et la portée accordée à leurs pensées. Certaines personnes savent intuitivement mettre le doigt sur les raisons sous-jacentes à leurs comportements, alors que d’autres sont convaincues de l’importance de leurs règles et de leurs croyances.

Traitement

Le traitement du TOC combine habituellement psychothérapie et médication. De façon générale, la psychothérapie comprend deux approches : la thérapie cognitivo-comportementale et l’exposition avec prévention de la réponse (EPR). Cette dernière consiste à graduellement exposer la personne à sa peur ou à son obsession, et à lui apprendre des façons saines d’y faire face. La médication peut aider à contrôler les obsessions et les compulsions. De nombreux antidépresseurs peuvent être prescrits. Le choix dépend, entre autres, de la gravité du TOC.

 

Sources:

DSM-5 Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders 5

Mayo Clinic: Mayoclinic.org

Ressource vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=I8Jofzx_8p4