Qu’est-ce que l’anxiété sociale (phobie sociale) ?

L’anxiété sociale est un trouble qui provoque une peur intense face aux situations sociales dans lesquelles une personne se sent jugée. Généralement, la personne craint un jugement négatif. Elle s’inquiète que les autres la perçoivent comme faible, anxieuse, incapable, négligée, désagréable ou ennuyante. Elle craint que certaines réactions physiques incontrôlables (comme rougir, trembler ou suer) n’entraînent une opinion défavorable à son sujet. Certaines personnes qui souffrent d’anxiété sociale redoutent d’offenser les autres. Elles iront parfois jusqu’à éviter d’uriner dans des toilettes publiques. La peur du jugement des autres dépasse largement la menace réelle.

Prévalence

La prévalence de l’anxiété sociale est estimée à 7 % et tend à diminuer avec l’âge. Chez les personnes âgées, elle se situe entre 2 % et 5 %. Le taux d’anxiété sociale est plus élevé chez les femmes que chez les hommes.

Signes et symptômes

La personne atteinte d’anxiété sociale ressent habituellement une angoisse à l’approche d’un évènement social. Dans certains cas, cette anticipation commence longtemps à l’avance. La personne va soit tenter d’éviter les situations anxiogènes, ou s’y soumettre en endurant une forte anxiété pour toute leur durée. Certaines personnes vont éviter tous les contextes anxiogènes tels que les fêtes d’amis et l’école. D’autres vont se surpréparer, dévier l’attention vers les autres ou limiter les contacts visuels. Le milieu culturel d’une personne peut avoir une incidence, puisque les normes sociales de certaines cultures accordent une grande importance au regard de l’autre.

Traitement

On traite ce trouble grâce à la psychothérapie et, dans les cas graves, à la médication. La psychothérapie diminue les symptômes d’une majorité de personnes. La personne affectée y apprend à reconnaître et à modifier les pensées négatives à son sujet. Elle acquiert les aptitudes nécessaires pour avoir confiance en elle lors d’évènements sociaux. Une combinaison de thérapie cognitivo-comportementale (TCC) et de thérapie d’exposition donne habituellement les meilleurs résultats. Le jeu de rôle peut aussi être intégré à la psychothérapie. La médication la plus courante est les ISRS (inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine), bien que d’autres antidépresseurs ou médicaments contre l’anxiété peuvent également donner les résultats escomptés.

 

Sources:

DSM-5 Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders 5

Mayo Clinic: Mayoclinic.org

Ressource vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=QLjPrNe63kk