Un psychothérapeute qui vous aidera à guérir

Par Janesse Leung

Lorsqu’on entend parler de tous les types de consultations thérapeutiques qui s’offrent à nous, le choix se complique. Souvent, la question sous-jacente est plutôt celle-ci : comment trouver un thérapeute qui vous convient ?

D’abord, prenez le temps de reconnaître la valeur de votre démarche : vous avez pris conscience de vos difficultés et vous engagez à entreprendre le travail auprès d’un accompagnateur de confiance. Vous avez de bonnes raisons de vous féliciter.psychologie et psychothérapie

Comment devrais-je commencer mes recherches ?

  1. Parlez à votre famille et à vos amis. Si certains de vos proches travaillent avec un psychothérapeute, demandez-leur s’ils l’apprécient. Si oui, pourquoi ? En raison du code de déontologie, leur psychothérapeute pourrait ne pas être autorisé à vous suivre. Cependant, il pourrait vous remettre une liste de professionnels recommandés.
  1. Appelez un centre de psychothérapie. Dans ces centres, les demandes de rendez-vous passent généralement par un formulaire permettant de cerner vos besoins. Étant donnée leur grande expérience dans le jumelage de clients et de professionnels, ces centres sont une option efficace pour établir un premier contact.
  1. Effectuez une recherche en ligne. Vous pouvez suivre différentes pistes : (1) plusieurs psychothérapeutes réputés font la publicité de leurs services sur le Web ; (2) certains établissements d’enseignement supérieur affichent une liste de diplômés, ainsi que leurs coordonnées et leur spécialité ; (3) le magazine Psychology Today offre son outil Find a Therapist (site en anglais) ; (4) si vous voyagez souvent ou préférez un psychothérapeute qui ne pratique pas dans votre région, vous pouvez envisager la thérapie en ligne.
  1. Suivez votre intuition. Vous pouvez jeter un coup d’œil aux photos des psychothérapeutes. Si vous leur parlez au téléphone, portez attention à leur manière de dialoguer. Aviez-vous l’impression qu’ils vous écoutaient ? La psychothérapie fait partie de ces contextes où notre voix intérieure doit être entendue. Ne vous empêchez pas de mettre fin à une démarche par peur de blesser l’autre.

Quelle approche thérapeutique m’irait le mieux ?

 La présentation du psychothérapeute vous donnera habituellement des détails sur son approche. Voici quelques précisions pour vous aider à vous y retrouver :

  1. Croyez-vous que vos comportements peuvent s’expliquer par des motivations de l’inconscient ? Sentez-vous une certitude face à certains aspects de la vie, mais ne savez dire pourquoi ? Si c’est le cas, la thérapie psychodynamique pourrait vous convenir.
  1. Vos pensées sont-elles souvent négatives ? Est-ce que votre petite voix intérieure vous sape le moral ? Êtes-vous parfois « coincé » dans votre tête à argumenter avec vous-mêmes ? Si vous reconnaissez ces caractéristiques, envisagez la thérapie cognitive.
  1. La thérapie du récit, la thérapie comportementale et la thérapie axée sur les solutions représentent de bonnes options si vous désirez parler de vos parents, de votre passé ou encore, rester dans le présent.
  1. Si vous souhaitez impliquer votre famille, la thérapie familiale répondra à vos besoins.

Si vous voulez en savoir davantage sur l’approche d’un psychothérapeute, vous pouvez commencer par une recherche sur Internet. Ou encore mieux, vous pouvez lui parler directement. Demandez-lui son approche, et ce qu’elle signifie pour vous. N’hésitez pas à appeler plusieurs psychothérapeutes pour faire un choix éclairé.

Quels renseignements pourraient m’aider à choisir ?

Avant d’arrêter votre choix, prenez votre courage à deux mains et communiquez avec le ou les professionnels qui ont retenu votre attention. Cette étape peut s’avérer angoissante pour vous. Mais détendez-vous : les psychothérapeutes sont couramment amenés à répondre aux questions de clients potentiels. Dîtes-vous bien que les personnes qui choisissent cette profession s’intéressent aux autres et veulent leur venir en aide.

Vous devrez peut-être laisser votre nom et vos coordonnées afin que le psychothérapeute puisse vous rappeler.

Écrivez vos questions à l’avance pour ne rien oublier lors de votre conversation téléphonique. Voici quelques questions utiles pour vous éclairer dans votre prise de décision :

  • Comme nous en avons parlé plus tôt, quelle est son approche ?
  • Où a-t-il suivi sa formation ? Les écoles prestigieuses ne garantissent pas nécessairement les meilleurs psychothérapeutes, mais c’est une bonne façon d’ouvrir la conversation. Cela vous permettra aussi de vérifier si le psychothérapeute détient une formation reconnue par votre régime d’assurance.
  • Quelle est sa spécialité ou quels sont ses champs d’intérêt ? A-t-il une certaine expérience professionnelle dans votre problématique ? Vous pouvez lui expliquer ce qui vous amène à consulter. Écoutez sa réponse.
  • Détient-il un permis ? Si oui, prenez l’association en note. Vous pouvez vérifier directement auprès de l’émetteur de permis si le psychothérapeute en question est bien un de ses membres et s’il a commis une infraction.
  • Quels sont ses tarifs ? Si l’aspect financier représente un obstacle pour vous, vous pouvez lui demander s’il offre une échelle mobile (tarifs déterminés selon les revenus). Si vous aimez particulièrement un psychothérapeute, mais que vous ne pouvez vous permettre ses services, faites-lui part de votre situation et demandez-lui s’il connaît des confrères qui utilisent une approche semblable à un coût moindre.

Si votre régime d’assurance ne couvre pas la psychothérapie, et qu’elle n’est pas abordable pour vous, vous pouvez chercher les services d’un étudiant dans le domaine. Les établissements d’enseignement peuvent vous diriger vers des étudiants qui ont suivi une formation approfondie et travaillent sous la supervision d’un psychothérapeute d’expérience. Dans le cas d’un besoin urgent, renseignez-vous sur les ressources offertes dans votre communauté.

Ai-je choisi le bon psychothérapeute ?

Après votre première rencontre, évaluez comment vous êtes senti. Aviez-vous l’impression qu’il vous écoutait attentivement ? Si vous ressentiez de la nervosité en début de rencontre, s’est-elle estompée en cours de séance ? Avez-vous envie de prendre un autre rendez-vous ? Saviez-vous faire confiance à votre interlocuteur peu importe le sujet? Si ce n’est pas le cas, envisagez de poursuivre votre recherche. Si vous décidez de ne pas continuer avec cette personne, nous pouvez l’en informer et arrêter les rencontres. Vous répéterez peut-être la démarche auprès de plusieurs psychothérapeutes avant de trouver celui qui vous convient.  Vous devez vous sentir à l’aise : l’anxiété engendrée par la psychothérapie entrave la motivation à continuer.

Votre psychothérapeute doit être votre allié et un guide habile dans la découverte de soi. Aucun psychothérapeute ne détient toutes les réponses ou ne peut travailler à votre place. Le psychothérapeute qui vous convient est une personne en qui vous avez confiance et qui vous accompagne dans vos réponses.

Veuillez noter que le genre masculin est utilisé dans le seul but de ne pas alourdir le texte et qu’il désigne aussi bien les femmes que les hommes.