Pourquoi proposer l’art thérapie aux enfants ?

Par: Talina Carin, Maîtrise en art thérapie

Quiconque connaît de jeunes enfants a pu constater que la parole n’est pas souvent leur premier choix pour interagir avec le monde extérieur et le comprendre. De façon générale, les enfants apprennent, explorent et s’expriment grâce au jeu et à l’art.

L’art est après tout, à sa plus simple expression, un moyen de communiquer.

Pensez un instant aux différences entre l’enseignement aux enfants et l’enseignement aux adultes. Lorsque nous demandons aux adultes de comprendre un nouveau concept, nous transmettons habituellement l’information à l’aide de mots. Nous leur expliquons oralement ou leur demandons de lire sur le sujet, de prendre des notes ou même de réexpliquer dans leurs mots. Dans certains cas, nous ferons appel à des supports visuels, comme un diagramme, et à des moyens mnémotechniques, comme une chanson, pour les aider à mieux comprendre et retenir l’information.

Maintenant, pensez aux moyens que nous utilisons pour apprendre de nouvelles choses aux enfants. Bien que le langage soit tout aussi important et puisse être utilisé dans sa forme la plus simple, nous poursuivons souvent avec la création d’un récit, comme un conte, ou l’utilisation du rythme ou de la musique, comme une chanson ou une comptine. Nous faisons presque toujours appel à l’imagerie visuelle, avec des couleurs vives et des images attirantes. Nous pouvons même parfois impliquer les 5 sens. Nous sommes aujourd’hui conscients des bienfaits de l’utilisation de la vue, de l’ouïe, du toucher, de l’odorat et du goût dans l’apprentissage des enfants. La raison derrière ceci est que les enfants sont plus attentifs et retiennent mieux l’information lorsqu’elle est communiquée d’une manière amusante, captivante et qui respecte leur stade de développement.

Le même raisonnement s’applique en psychothérapie.

Les recherches démontrent qu’un des éléments primordiaux pour favoriser des résultats positifs est l’alliance thérapeutique (Baylis, Collins et Coleman, 2011). Pour qu’une personne soit à l’aise avec son psychothérapeute, elle doit se sentir écoutée, comprise, validée et aidée. Les enfants ne font pas exception. Cependant, d’après la Child Alliance Process Theory (la théorie du processus de l’alliance chez les enfants), d’autres facteurs entrent dans l’équation. Il est question, entre autres, de miser davantage sur les activités et la résolution de problème que sur la parole (Baylis, Collins et Coleman, 2011).

Lorsque je travaille avec un enfant ou un adolescent, je lui explique que la création artistique a plusieurs raisons d’être. En plus des avantages nommés ci-dessus, la création artistique peut favoriser la mise en pratique d’habiletés d’apaisement. Dessiner, peindre ou sculpter une représentation d’une peur ou d’un problème peut aider l’enfant à prendre du recul.

Créer ensemble est un moyen rassurant d’interagir pour l’enfant et peut l’aider à régler des problèmes concrets, suivre sa progression, acquérir des habiletés et confronter ses peurs. Ceci peut favoriser un sentiment de réussite, de créativité et de prise de contrôle malgré les obstacles de la vie.

 

Shore, A. (2014). Art Therapy, Attachment, and the Divided Brain. Art Therapy, 31 (2), 91–94. http://doi.org/10.1080/07421656.2014.903827

 

À propos de Talia Carin:

Maintenant, je travaille dans un centre pour enfants ayant des déficiences développementales, et un lycée alternatif avec des jeunes à risque, et au Centre de thérapie de Montréal avec des enfants, des adolescents et des familles. Dans ma pratique, je combine la thérapie par la parole avec la créativité et le jeu pour aider à créer un environnement non menaçant dans lequel les enfants et les adolescents peuvent explorer leurs pensées et leurs sentiments. En partant d’une approche centrée sur le client et basée sur la force, j’utilise ce que les clients apportent à la table pour les aider à en apprendre davantage sur eux-mêmes, abandonner les vieux schémas et découvrir de nouvelles forces pour les aider à surmonter leur vie. Avec empathie et un esprit de collaboration et de curiosité, nous allons creuser et explorer leur histoire. Qu’il s’agisse de réécrire un récit, de regarder la complexité de la communication ou simplement de donner à quelqu’un l’occasion de se vivre différemment, c’est une joie d’être avec les gens, dans toute leur complexité.