Pleine conscience et santé mentale

Mindfulness and Mental Health

La pleine conscience est une pratique et une habilité qui peut améliorer la snté mentale au quotidien.

Les principes fondamentaux de la pleine conscience

La pleine conscience est une technique dérivée de la pratique de la méditation qui implique à la fois le corps et l’esprit. Elle enseigne la prise de conscience de nos propres pensées et émotions dans le moment présent, surtout lorsqu’elles sont négatives ou stressantes. Elle encourage à choisir notre réaction face à ces pensées et émotions négatives plutôt que d’être contrôlés ou tourmentés par elles.

 

Les pensées et les émotions sont comme des plantes : celles que nous arrosons sont celles qui grandiront. Lorsque l’on apprend à prendre du recul face à nos pensées et nos émotions et à les observer, on reprend le contrôle sur elles. À l’instar du jardinier, nous pouvons choisir les pensées et les émotions que nous cultivons. La première étape est l’observation non critique de notre esprit et de notre corps

Les bienfaits de la pleine conscience sur la santé mentale

Bon nombre de nos problèmes du quotidien proviennent de fixation et de rumination sur le passé, qui ne peut être changé, ou sur l’avenir, qui est incertain. Pour une majorité de personnes, la nature imprévisible et incontrôlable de la réalité est une source d’inquiétude et d’anxiété. La pratique de la pleine conscience — qu’il s’agisse de méditation, de yoga, d’exercices de respiration ou de méthodes simple qui nous apprennent à nous détendre et être conscient du moment présent — améliore grandement notre capacité à profiter de la vie et à nous remettre des moments difficiles.

 

Peu importe ce que nous avons vécu et ce que nous espérons pour l’avenir, nous allons toujours retrouvez le moment présent. Alors, mieux vaut apprendre à remarquer et apprécier ce que nous avons. Il est prouvé que la pratique régulière de la pleine conscience réduit le stress, l’anxiété, la dépression et la dépendance, et augmente la concentration et la productivité.

 

La pratique de la pleine conscience ne repose sur aucune affiliation ou croyance religieuse. Elle est bénéfique à toute personne, de tous les horizons. Des études prouvent les bienfaits de la pratique de la méditation sur la régulation émotionnelle. D’autres études démontrent que la pratique de la pleine conscience dans un milieu de travail augmente la productivité des employés et diminue les absences pour cause de maladie.

Il est possible de travailler avec un psychothérapeute pour apprendre à intégrer la pleine conscience à votre vie quotidienne. Cliquez ici pour rejoindre un psychothérapeute du Centre de thérapie de Montréal en personne ou en ligne.

Une technique de la pleine conscience en 5 étapes simples

  1. Trouvez un endroit calme où vous ne serez pas dérangé et réglez une minuterie à 15-30 minutes (aussi peu que 5 minutes peuvent suffire — commencez modestement et augmenter petit à petit).
  2. Asseyez-vous sur un coussin, les jambes croisées, sur une chaise, ou allongez-vous.
  3. Fermez les yeux. Prenez conscience des sensations dans votre corps et des sons qui vous entourent. Sentez votre ventre se soulever et s’abaisser à chaque respiration.
  4. Notez les émotions et les pensées qui émergent. Laissez-les passer et revenez à votre respiration (essayez de ne pas juger ni réagir, il n’y a pas de bonne ou de mauvaise façon de faire).
  5. Soyez doux et bienveillant à votre égard. Tentez de l’être tous les jours.

Quelques conseils et suggestions sur la pleine conscience

  • Les pensées et les émotions, bonnes ou mauvaises, sont comme des nuages qui se forment et se dissipent l’un après l’autre. Il faut les prendre pour ce qu’elles sont. Il n’y a aucune raison de s’y accrocher.
  • Le changement est inévitable.
  • Les pensées et les émotions ne sont pas réelles, seules vos réactions à celles-ci le sont.
  • La pratique quotidienne et la discipline sont nécessaires pour profiter pleinement de la pleine conscience.
  • Lorsque vous marchez, concentrez-vous sur les sons, les couleurs, la sensation de l’air sur votre peau et sur celle de vos pieds dans vos souliers ou lorsqu’ils touchent le sol.
  • Nous emmagasinons des émotions dans notre corps. Commencez à reconnaître les parties de votre corps qui accumulent le stress.
  • Si vous vous sentez en colère ou émotif, fermez les yeux, prenez quelques grandes respirations et concentrez-vous sur les sensations dans votre corps. Repérez l’emplacement de votre émotion. Sentez-vous un serrement à la gorge, une migraine ou un mal de ventre? Aucune action n’est requise de votre part, si ce n’est que ressentir et de laisser passer. La sensation finira par passer.
  • Joignez-vous à un groupe de méditation ou un cours de yoga.
  • Soyez aimable à votre égard.

Que vous ressentiez un grand besoin de stabilité, ayez vécu une grande perte, tentiez de surmonter la colère ou brûliez d’envie de partir à l’aventure, c’est seulement dans le présent que vous pourrez avancer vers vos rêves et soigner les blessures du passé.

Rosaruby Glaberman, psychothérapeute

Vous pouvez profiter de l’aide d’un psychothérapeute pour poursuivre votre croissance personnelle et intégrer la pratique de la pleine conscience à votre quotidien. Prenez rendez-vous au Centre de thérapie de Montréal afin de trouver ce soutien, en personne ou en ligne.

L’auteure de cet article, Rosaruby Glaberman, offre des services de psychothérapie individuelle, de psychothérapie de groupe et de dramathérapie au Centre de thérapie de Montréal. Elle travaille auprès d’enfants et d’adolescents ayant des besoins particuliers. Elle anime également des ateliers de croissance personnelle.

Veuillez noter que le genre masculin est utilisé dans le seul but de ne pas alourdir le texte et qu’il désigne aussi bien les femmes que les hommes