L’estime de soi : les premières années – construire les fondements

Via Pixabay

Dans les premières années, la vie de votre enfant est sans doute faite d’horaires mobiles, de terrains de jeux, de moments passés avec sa mère, son père ou ses gardiens, et de  temps libre sans grandes responsabilités. Tout cela change lorsque votre enfant commence l’école et entre dans le monde réel des classes structurées, des nouveaux amis et des groupes de pairs, où certains sont invités aux fêtes d’anniversaire et reçoivent des autocollants de la part des enseignants mais pas d’autres.

À ce stade, les parents jouent un rôle essentiel en exerçant une influence positive sur l’estime de soi de leurs enfants durant ces premières années d’école, alors que ceux-ci commencent à se comparer à leurs pairs et se heurtent de plus en plus souvent aux difficultés, à l’échec, à la critique et au rejet. Lorsque les parents offrent un amour inconditionnel et créent un environnement chaleureux et encourageant dans lequel les enfants sont traités avec respect et acceptation, et qu’ils s’en tiennent à une structure et à des règles équitables qui sont appliquées avec constance, les enfants peuvent se forger plus facilement une saine estime de soi.

Ce type d’environnement permet aux enfants de se sentir en sécurité, heureux et assez en confiance pour s’aventurer au-delà de leur zone de confort. Un environnement favorable et chaleureux nourrit inévitablement un sentiment de maîtrise et d’auto-efficacité chez votre enfant, préalable à une saine estime de soi. Le sentiment de sécurité et l’assurance d’être aimés et acceptés inconditionnellement permettent aux enfants de se livrer avec plus d’aisance à des comportements et à des activités qui comportent plus de risques mais dont ils retirent des compétences et de la confiance en soi.

À mesure que les jeunes enfants progressent à l’école, certains d’entre eux donneront l’impression de s’en tirer à merveille, tandis que d’autres auront du mal à suivre le programme, à se faire des amis ou à s’intégrer. De telles choses peuvent avoir un impact négatif sur leur perception et leurs sentiments à l’égard d’eux-mêmes. La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez faire beaucoup de choses pour aider votre enfant à relever ces défis et à se bâtir une saine estime de soi.

Apprenez à vos enfants à être eux-mêmes. Faites-leur comprendre qu’ils seront plus aimés et respectés lorsqu’ils présenteront leur vrai soi aux autres. Encouragez votre enfant à traiter ses amis et les autres comme il voudrait être traité. S’il éprouve des difficultés dans une situation donnée, aidez-le à réfléchir à différentes solutions de rechange et options et, si cela peut être utile, procédez ensemble à un jeu de rôle. Apprenez à votre fils ou à votre fille qu’ils ont le contrôle de leurs attitudes et qu’ils ne doivent pas laisser la mauvaise journée de quelqu’un d’autre gâcher la leur. Apprenez-leur à composer avec les jugements négatifs de soi et d’autrui en les reformulant d’une manière plus positive, mais réaliste, par exemple : «  Nous n’avons pas gagné le match, mais mon équipe a fait de grands efforts et nous nous sommes amusés. » Corrigez les perceptions de soi erronées que votre enfant vous révèle en l’aidant à établir des normes crédibles et à être plus réaliste dans ses jugements de soi.

Le soir venu, lorsque vous êtes épuisé et que votre patience est limitée, ne laissez pas les devoirs gâcher votre journée et les quelques heures que vous passez avec votre enfant. Prenez le temps de vous asseoir et de jouer chaque jour, en laissant votre enfant parler de tout ce qu’il veut, sans distractions. Vous lui ferez comprendre ainsi qu’il est important pour vous, que vous accordez de la valeur à sa personne, et vous saisirez une occasion d’être engagé, de vous informer, d’accorder votre soutien et de tisser des liens.

Écrit par: Lindi Ross, M.Ed, PPCC Centre de thérapie de Montréal