Où Puis-Je Trouver de l’Aide Pour un Problème de Santé Mentale?

par Janesse Leung

Vous êtes à court d’optimisme, et les pensées motivantes affichées sur Facebook ne font plus l’affaire. Vous ne vous sentez plus maître de vos habitudes ou de vos comportements, et ils nuisent à vos relations. Si cette description s’applique à vous, ou que vous y reconnaissez un proche, cet article répondra à plusieurs de vos questions. Vous y trouverez des conseils pour venir en aide à une personne ayant des problèmes de santé mentale.

Si vous faites face à des problèmes de santé mentale, dîtes-vous bien que vous êtes loin d’être seul. On estime qu’environ une personne sur six sera atteinte d’un problème de santé mentale au cours de sa vie. Reconnaître nos difficultés et chercher de l’aide peut être difficile, mais une fois cette étape franchie, les traitements dans le domaine donnent des résultats concluants.

santé mentale

Quelques symptômes des problèmes de santé mentale

Chez les adultes:

  • confusion et mémoire défaillante
  • longues périodes de tristesse et d’irritabilité
  • hauts et bas émotionnels extrêmes
  • haut niveau de peur et d’anxiété
  • évitement des échanges sociaux
  • changements sérieux des habitudes liées à l’alimentation et au sommeil
  • éruptions de rage
  • délires ou hallucinations
  • incapacité à maîtriser des situations du quotidien
  • suicide ou actes autodestructeurs
  • déni de l’évidence
  • problèmes physiques inexplicables
  • toxicomanie

Chez les adolescents et les jeunes adultes:

  • consommation accrue d’alcool et d’autres drogues
  • incapacité à maîtriser des situations du quotidien
  • grands changements dans les habitudes liées à l’alimentation et au sommeil
  • discussions répétées sur le sentiment d’être blessé ou malade
  • défiance envers l’autorité, manque d’assiduité à l’école, vols ou vandalisme
  • grande peur de gagner du poids
  • mauvaise humeur prolongée, accompagnée d’une baisse d’appétit ou de préoccupations face à la mort
  • éruptions de rage

Chez les enfants:

  • baisse de la performance scolaire
  • mauvais résultats malgré de grands efforts
  • inquiétude et anxiété excessives (par exemple, refuse d’aller au lit ou à l’école)
  • hyperactivité
  • cauchemars terribles et fréquents
  • désobéissance et agressivité persistantes
  • crises de colère fréquentes

 Où chercher de l’aide

Vers qui se tourner pour obtenir de l’aide dépend de l’âge de la personne (les ressources pour enfants et pour adultes diffèrent), de la nature du problème et des services à proximité. Vous pouvez commencer par consulter un organisme communautaire local ou spécialisé en santé mentale. Vous pouvez aussi demander à votre médecin qu’il vous adresse à un professionnel, tel qu’un psychologue, un psychiatre ou une personne-ressource dans le secteur communautaire.

Si vous êtes étudiant, vous pouvez chercher de l’aide auprès du centre de santé ou des services de consultation et d’orientation de votre établissement scolaire. Si vous travaillez pour une entreprise qui offre un programme d’aide au personnel, tirez profit de cette ressource et demandez à être adressé à un spécialiste. Le bureau des ressources humaines saura vous renseigner sur ce programme. Si vous êtes couvert par un régime d’assurance maladie, votre fournisseur pourra vous remettre une liste des professionnels reconnus par leur service.

 Professions auxquels vous pouvez faire appel

  • Psychiatre : médecin spécialiste qui voit au diagnostic et au traitement des maladies mentales ou des désordres émotionnels. Comme tout médecin, le psychiatre peut prescrire de la médication à ses patients.
  • Pédopsychiatre : médecin spécialiste qui voit au diagnostic et au traitement des problèmes d’ordre émotionnel et comportemental chez les enfants et les adolescents.
  • Psychologue : professionnel détenteur d’un doctorat en psychologie, d’une expérience professionnelle supervisée de deux ans (dont un internat d’un an dans un programme reconnu), et d’une formation qui lui permet d’établir des diagnostics et d’offrir de la psychothérapie individuelle ou en groupe.
  • Travailleur social clinicien : conseiller détenteur d’une maîtrise en travail social et d’une formation qui lui permet d’offrir du counseling individuel ou en groupe.
  • Conseiller professionnel agréé : conseiller détenteur d’une maîtrise en psychologie, en counseling ou dans un domaine connexe, et formé pour offrir du counseling individuel ou en groupe.
  • Conseiller en santé mentale : conseiller détenteur d’une maîtrise, d’une expérience clinique supervisée de plusieurs années et d’une formation qui lui permet d’offrir du counseling individuel ou en groupe.
  • Conseiller agréé en toxicomanie : conseiller spécialisé en toxicomanie, détenteur d’une formation qui lui permet de diagnostiquer et d’offrir des services de counseling individuel ou en groupe.
  • Thérapeute conjugal et familial : professionnel détenteur d’une maîtrise et d’une formation en thérapie conjugale et familiale qui lui permet d’offrir des services de psychothérapie destinés au couple et à la famille.

 Les groupes de soutien

Un groupe de soutien peut représenter un complément important aux ressources décrites ci-dessus. Plusieurs considèrent ces groupes comme une source précieuse d’information et de soutien émotionnel. Orientés par des professionnels ou des bénévoles, ils rassemblent des personnes qui vivent des difficultés similaires. D’autres personnes affectées par un problème de santé mentale — appelées « consommateurs de services en santé mentale » ou « survivants d’une maladie mentale » — organisent des réseaux de soutien qui comprennent des haltes-accueils, des séminaires et un programme de mentorat. Consultez les bulletins d’information, les journaux, les tableaux d’affichage et les ressources en ligne pour trouver les services offerts.

La démarche auprès d’un professionnel de la santé mentale

Vous avez le numéro de téléphone en main, mais vous vous demandez comment se déroulera la suite. Lors de l’appel, prenez quelques minutes pour vous renseigner sur son approche auprès des clients, sa philosophie et son domaine d’expertise. Si ses services sont à votre portée, vous n’aurez plus qu’à prendre rendez-vous.

Lors de la première rencontre, le médecin, le conseiller ou le psychothérapeute voudra d’abord en savoir davantage sur les difficultés que vous vivez. Il vous demandera de vous exprimer sur ce que vous déterminez comme le cœur du problème, et de parler de votre vie. Il peut être question de vos occupations, de votre famille, de vos amis. Tous ces renseignements aideront le professionnel à évaluer votre situation et à établir un plan de traitement.

Ce traitement peut être une épreuve, puisque l’on vous demande de regarder la vie et de faire les choses autrement. Cette démarche est parfois appelée « travail thérapeutique », parce qu’elle est exigeante. Cependant, au fil du travail, vous observerez des améliorations dans votre humeur et vos réactions. Ces signes annoncent le début de la progression liée au traitement. Peu à peu, vous gagnerez confiance en vous et serez en mesure d’affronter les épreuves de la vie grâce à une bonne santé mentale.

 Veuillez noter que le genre masculin est utilisé dans le seul but de ne pas alourdir le texte et qu’il désigne aussi bien les femmes que les hommes.