La thérapie en ligne me conviendra-t-elle?

Écrit par Florence Bonneau, Sexologue M.A. et psychothérapeute

Shutterstock

Aujourd’hui, je tente de répondre aux multiples questions qui se posent actuellement sur la télépratique. Oui, vous avez bien lu; c’est possible de recevoir de la relation d’aide, de la psychothérapie, du coaching, de l’évaluation ou même de l’éducation à la sexualité, tout ça par Internet! Voici donc ce que vous devriez savoir avant d’entamer une thérapie en ligne.

Quelles sont les raisons pour lesquelles un.e client.e voudrait consulter à distance, plutôt qu’en face à face?

En cette période de pandémie, vous me répondrez que nous n’avons plus vraiment le choix.Mais même en dehors de ce contexte, certaines personnes vivent dans des lieux où il n’y a que peu de thérapeutes à leur disposition. Plutôt que de devoir faire de longs trajets, ils / elles préfèrent se tourner vers quelqu’un à l’extérieur via un écran.

Ensuite, il ne faut pas oublier que certains couples vivent en relation à distance. Pour que la thérapie de couple soit possible, il n’y a pas d’autre option que d’avoir accès à une troisième personne qui communiquera à travers une vidéo. Les trois personnes peuvent être dans des lieux différents, ou bien l’un.e des partenaires peut se trouver en présence du/de la thérapeute pendant que l’autre est sur l’écran. Je tiens toutefois à rappeler qu’à l’heure actuelle, il est préférable de rester chez vous même si l’un.e d’entre vous peut se rendre chez le/la thérapeute.

Si un.e client.e est francophone mais habite temporairement dans un autre pays (pour le travail ou les études), il / elle pourrait préférer s’adresser à un.e professionnel.le de son pays d’origine. Et finalement, certain.e.s sont si spécialisé.e.s dans des thématiques (exemples: les blessures médullaires, le cancer, les enfants de moins de cinq ans, etc.) qu’ils / elles reçoivent des demandes de consultation malgré la distance.

Y a-t-il des désavantages majeurs à consulter en ligne?

On peut dire que c’est assez différent du format standard, et que ça ne convient pas à tout le monde. La première chose qui peut sembler étrange, c’est l’interaction à travers une machine. Un contact audiovisuel ne pourra pas forcément remplacer un contact humain en personne. Certain.e.s diront donc que ça peut manquer de chaleur, créer une distance ou rendre la communication moins fluide. D’autres s’en accommodent très bien et finissent par ne plus voir la différence.

Autrement, il faut rester conscient.e.s que certaines techniques thérapeutiques, exercices guidés ou partages d’outils demanderont un ajustement. Les formulaires, questionnaires et grilles devront être envoyés par courriel, parfois imprimés, signés puis scannés. La composante non-verbale de la thérapie ou de l’évaluation ne sera peut-être pas utilisée de la même façon. Parce qu’on ne communique pas qu’avec des mots, mais avec tout notre corps!

Pour finir, il est important de penser soigneusement à l’endroit où vous allez rencontrer votre thérapeute en ligne. Certaines personnes vivent en collocation et se sentent mal à l’aise de faire les séances chez elles, par peur d’être entendues. D’autres prennent l’habitude de s’installer dans leur chambre à coucher, ce qui peut être risqué, puisque les émotions fortes et les sujets difficiles abordés en rencontres peuvent devenir associés à la pièce.

Étant donné les limites de la thérapie en ligne, quels en sont les avantages?

Les consultations en ligne offrent une certaine flexibilité. Par exemple, si un.e cient.e a besoin de se déplacer durant quelques temps, plutôt que d’annuler ses séances, il/elle a la possibilité de l’effectuer depuis son lieu de résidence temporaire. Vous pouvez donc vous dire que si vous avez emménagé chez vos parents durant le confinement, rien ne vous empêchera de poursuivre votre suivi avec votre thérapeute pratiquant à 45 minutes de route.

En temps normal, au milieu des routines quotidiennes épuisantes, bien des gens apprécient de ne pas avoir à utiliser leur voiture ou à faire un détour après le travail pour se rendre dans un bureau. Ils/elles peuvent choisir où se déroulera leur séance; encore au bureau, directement à la maison, ou même stationnés dans leur voiture si cela est vraiment nécessaire. Cette possibilité de demeurer à la maison représente aussi un avantage majeur pour les personnes à mobilité réduite, souffrant d’une maladie ou en convalescence.

Sachez aussi qu’il peut être très gênant, voire anxiogène pour certains individus de se présenter dans un bureau de psychothérapeute ou dans une clinique en particulier. Les rencontres par Internet permettent en quelques sortes de préserver plus de confidentialité. Impossible de croiser quelqu’un qu’on connaît dans la salle d’attente!

Par quels moyens peut-on faire l’expérience de la télépratique?

Lorsqu’on parle de thérapie en ligne, on fait généralement référence à des appels vidéo du même style que ceux effectués avec Skype, Facetime ou Messenger. Plusieurs plateformes existent pour ce type d’échanges en ligne. Toutefois, certain.e.s thérapeutes (et certain.e.s client.e.s!) préfèrent ne pas mélanger vie privée et vie thérapeutique. Cela signifie qu’il pourrait être mieux de télécharger un outil ne servant qu’aux appels professionnels, comme Zoom ou VSee, afin d’avoir des listes de contacts bien séparées, et surtout une plus grande garantie de confidentialité. Pour notre part, nous utilisons VSee, une plateforme reconnue pour son aspect pratique et pour son niveau de sécurité, que l’on peut se procurer tout à fait gratuitement lorsqu’il s’agit de la version de base.

Autrement, pratiquer à distance peut aussi signifier offrir des consultations par téléphone, ce qui se fait parfois dans les programmes d’aide aux employé.e.s ou lorsque la clientèle n’a pas accès à Internet. Il va de soi que les interventions thérapeutiques peuvent être plus limitées dans ce cas de figure.

Comment fonctionnent les paiements lorsque notre thérapeute est à distance?

La solution la plus basique consiste à effectuer un virement bancaire directement sur le compte du professionnel ou opter pour le “virement Interac” depuis le site de votre banque. De plus, certains sites internet de thérapie en ligne permettent aujourd’hui de payer la consultation par carte de crédit ou par PayPal. Pour ce faire, suivez les directives partagées par votre clinique ou votre thérapeute.

Pour des questions de logistique, il est préférable que le virement se fasse bien avant l’heure prévue de votre consultation, afin d’éviter des oublis et des difficultés techniques. Votre thérapeute pourra donc s’assurer que le courriel ou le message texte s’est bien rendu. Dans tous les cas, des reçus pourront vous être émis pour vos assurances sur demande. Ils seront simplement envoyés par courriel et comprendront les même détails que s’ils étaient réalisés sur papier.

Maintenant que j’ai répondu aux questions les plus régulièrement posées sur cette forme d’aide (que nous serons tenté.e.s d’adopter pour les semaines à venir), j’espère que vous vous sentirez en mesure de faire un choix plus éclairé. Par contre, n’oubliez jamais que développer une bonne alliance thérapeutique avec quelqu’un ne dépend pas seulement des modalités comme le lieu de rencontre ou les méthodes de paiement. Il s’agit avant tout d’une compatibilité entre deux personnes humaines, d’un lien de confiance qui s’installe et d’une approche qui peut être bien différente d’un.e professionnel.le à l’autre.