Comment Gérer l’Anxiété : Conseils Pour Étudiants

par Janesse Leung

Vous avez sans doute déjà entendu une personne plus âgée vous dire que vous viviez vos plus belles années. Et pourtant, vous pensez à toute l’anxiété qui vient avec cette époque de votre vie. Votre esprit erre peut-être jusqu’à vos dernières recherches en ligne sur « comment gérer l’anxiété naturellement », « comment géreanxiétér les crises de panique », ou encore « comment gérer les symptômes de l’anxiété ». C’est sans parler de « comment surmonter l’anxiété sociale », puisque les fêtes d’amis et les travaux d’équipe vous font ressentir plus de honte que d’excitation. Bien sûr, les personnes autour de vous se disent stressées elles aussi. Mais vous avez la forte impression d’être la seule avec ces symptômes bien marqués : un estomac retourné, des mains tremblantes, et un cerveau en ébullition qui rédige le manuel complet des pires scénarios, et ce, dans un temps record.

En tant qu’étudiant, vous vivez probablement un stress lié au budget et au temps. Voici quelques conseils pour vous aider à gérer le stress et l’anxiété.

Quelques moyens pratiques et abordables de gérer l’anxiété

Arrêtons-nous d’abord un instant, car votre niveau d’anxiété peut avoir monté d’un cran. Les symptômes de l’anxiété représentent souvent une forte réaction au stress à l’idée du changement. Donc, la simple pensée d’apporter des changements pour gérer vos émotions peut vous rendre anxieux.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, votre anxiété ne vous induit pas en erreur. Essayer quelque chose pour la première fois demande de l’attention et du travail. En tant qu’étudiant, vous avez sans doute l’impression de ne plus en avoir en banque. Pour cette raison, vous trouverez possiblement toutes sortes d’obstacles à la réalisation de chacun des conseils ci-dessous. Un esprit anxieux est à la fois rapide et imaginatif pour faire la liste des dénouements négatifs. En effet, il a beaucoup de pratique dans le domaine.

Oui, apporter des changements à votre routine vous demandera de l’énergie. Mais vous devez faire un choix entre subir votre anxiété ou tenter de la diminuer. Si vous décidez d’y travailler, vous pouvez commencer par un changement tout simple et l’étaler sur une ou deux semaines afin de voir si votre situation s’améliore.

Alors, commençons par un conseil que vous pourrez mettre en pratique dès maintenant et qui ne vous prendra que 2 minutes. C’est aussi un des grands secrets pour gérer son anxiété.

Faites la paix avec votre anxiété

L’anxiété vient d’un instinct de protection. D’accord, on pourrait lui donner l’image peu flatteuse d’un garde du corps énorme et plutôt crétin qui se précipite dans toutes les directions pour vous sauver même lorsque vous êtes en sécurité. De plus, elle nous incite à poser notre attention sur ce qui nous effraie, en espérant qu’en y pensant bien fort, on pourra tout faire disparaître. Malheureusement, dans notre monde moderne du moins, cette méthode ne fonctionne pas : peu importe l’intensité de votre peur face à un examen, vous devrez quand même le passer pour réussir votre cours. D’un autre côté, nous avons besoin de notre anxiété. Elle nous donne la capacité de prévoir les problèmes et la concentration nécessaires dans des situations de danger. C’est le cas, par exemple, lorsqu’on est poursuivi par un ours au beau milieu de la forêt. Donc, on ne veut surtout pas bannir l’anxiété. Non, plutôt, nous voulons lui apprendre à prendre du recul et à attendre que ce soit réellement son tour.

Prenez 2 minutes pour vous-mêmes

Voici comment donner une gentille petite caresse sur la tête de votre anxiété et lui dire que vous serez de retour dans un instant :

Vous pouvez commencer par mettre une minuterie. Ensuite, poser votre regard sur le moment présent. Faites le tour de vos 5 sens. Qu’est-ce que vous voyez, entendez, goûtez et sentez ? À quoi pensez-vous ? Portez votre attention sur votre respiration et sur les sensations dans votre corps, sans essayer de changer quoi que ce soit. Lorsque des pensées anxieuses font surface, laissez-les simplement passer et revenez à ce qui se passe en ce moment, à votre respiration. Puis, répétez l’exercice jusqu’à ce que la minuterie sonne, ou à votre convenance.

Vous trouvez peut-être cet exercice difficile, ou ennuyeux. C’est normal, puisqu’il vous demande un certain travail. Vous étirez votre cerveau en pratiquant une nouvelle habileté, celle de rester dans le présent. Faire face à votre anxiété de la sorte est beaucoup plus difficile que d’essayer de l’oublier en jouant sur votre téléphone ou en regardant une vidéo amusante.

Lorsque vous pratiquez cet exercice, vous n’avez pas à vous sentir bon ou à le faire longtemps. Sa valeur réside dans la pratique. Si vous l’intégrez à votre quotidien, vous serez mieux capable d’apaiser votre anxiété. C’est la raison pour laquelle tant de personnes pratiquent la méditation. À force de vous habituer à être dans le présent, vous saurez comment mettre votre anxiété en veille.

Écoutez votre voix intérieure

Si vous sentez que votre anxiété ne peut être maîtrisée, que vous n’arrivez pas à fonctionner dans votre vie de tous les jours ou que vous êtes au bord de la crise, parlez-en à un psychothérapeute ou à un médecin. Ces professionnels pourront vous aider à surmonter l’anxiété, ou la douleur lors d’évènements éprouvants. Cherchez les ressources près de chez vous et consultez-les. La vie est parfois difficile, et vous ne devez pas y faire face seul.

Surmonter son anxiété en vaut entièrement la peine. Même lorsque la vie semble particulièrement sombre, avec de l’aide et de la pratique, la lumière se faufile et trouve son chemin. Faire la paix avec votre anxiété est un des plus beaux cadeaux que vous pouvez vous offrir pour cette vie qui se déroule, 2 minutes à la fois.

Veuillez noter que le genre masculin est utilisé dans le seul but de ne pas alourdir le texte et qu’il désigne aussi bien les femmes que les hommes.