Conseils pour augmenter l’estime de soi chez les enfants d’âge scolaire

via Pixabay

En tant que parents, nous voulons toujours ce qu’il y a de mieux pour nos enfants. Nous souhaitons qu’ils s’épanouissent, qu’ils apprennent de nouvelles choses, qu’ils se fassent des amis et qu’ils réussissent. Nous voulons les protéger contre la douleur et les mauvaises expériences de la vie pour qu’ils soient en mesure de grandir heureux, sains et qu’ils deviennent des individus productifs. Au moment où les enfants commencent l’école et font face à de nouveaux défis ayant trait à leurs notes ou à l’évaluation de leur performance, nous nous sentons souvent inquiets et désirons qu’ils excellent et s’adaptent à leur nouvel environnement. Cette inquiétude peut néanmoins engendrer de l’anxiété chez certains parents qui se transformera en critiques à l’égard de leur enfant, ce qui pourrait s’avérer dommageable à la construction d’une estime de soi positive.

Voici quelques conseils pour augmenter l’estime de soi chez votre enfant d’âge scolaire :

  • Évitez une rétroaction critique qui ridiculise ou rend honteux votre enfant

Critiquer votre enfant pour de mauvaises notes ou une mauvaise performance peut avoir une incidence négative sur son sentiment de valeur personnelle. Les enfants sont très sensibles et leur sentiment d’identité est principalement façonné par la rétroaction qu’ils recevront des figures majeures de leur vie. Si la rétroaction qu’ils reçoivent est essentiellement négative, ils intérioriseront ces croyances qui auront une profonde influence sur leur estime de soi. Lorsque vous parlez à votre enfant d’un comportement indésirable, concentrez-vous sur le comportement en question en faisant attention de ne pas le généraliser à sa personne complète. Par exemple, si vous recevez un commentaire du professeur à l’effet que votre enfant n’a pas bien réussi un devoir et que vous savez qu’il n’a pas fait les efforts nécessaires, vous pouvez lui dire : « Je vois que tu n’as pas aussi bien réussi ce devoir que les autres. La prochaine fois, nous nous assurerons d’y accorder plus d’attention et de temps parce que je sais que quand tu fais plus d’efforts, tu as généralement de meilleurs résultats. » Vous devez ainsi éviter des commentaires tels que : « Tu me déçois. Si tu n’étais pas aussi paresseux et insouciant, tu aurais de meilleures notes. »

  • Soulignez et renforcez ses forces

Assurez-vous que votre enfant sache que les notes académiques ne sont pas les seuls indicateurs de sa valeur personnelle. Lorsque votre enfant éprouve des difficultés ou semble se sentir mal, communiquez avec son professeur et discutez de ses forces et de la façon dont vous pouvez les souligner conjointement. Parfois, nous tenons pour acquis que les enfants savent dans quoi ils sont bons et connaissent leurs qualités. Ce n’est cependant pas toujours le cas. Si votre enfant expérimente des difficultés scolaires, mais interagit très bien avec les autres, son professeur et vous pouvez vous entendre pour souligner cette force. Par exemple, vous pouvez dire : « Les gens rient beaucoup et ont du plaisir quand ils sont avec toi. Tu es quelqu’un de très sociable! » Soyez généreux dans ce genre de commentaires dans la mesure où ils ont le potentiel d’enseigner et de changer les comportements ainsi que d’informer votre enfant quand quelque chose est bien fait. Vous pouvez même féliciter votre enfant de ne pas avoir démontrer un certain type de réaction, comme « J’ai vraiment apprécié que tu ne te fâches pas lorsque je t’ai dit que nous ne pouvions pas aller au McDonald. »

  • Employez le bon type de remarques

Gare aux mauvais types de remarques! Les remarques évaluatives telles que « Tu es tellement intelligent! Regarde à quel point tu as bien réussi ton examen! » ou « Tu es un excellent athlète! » peuvent engendrer chez votre enfant la recherche de validation extérieure, ce qui aura ultimement une incidence négative sur son estime de soi. Les fausses remarques qui exagèrent les accomplissements peuvent quant à elles faire en sorte que votre enfant évite de prendre des risques de façon à ne pas vous décevoir. Ceci le dérobera d’occasions potentielles qui lui permettraient d’apprendre, d’explorer et de maîtriser de nouvelles compétences. Afin d’améliorer l’estime de soi de votre enfant, employez des remarques descriptives et une rétroaction qui ciblent et décrivent des façons d’agir en particulier, comme les efforts, les stratégies, la persistance, plutôt que d’évaluer celles-ci.

  • Enseignez à votre enfant à développer de nouvelles compétences

De ses premiers pas jusqu’à son apprentissage de la lecture et sa maîtrise de nouvelles habiletés, votre enfant développe sa confiance en lui-même. Aider votre enfant à développer une nouvelle compétence, qu’elle soit aussi simple que de savoir planter une fleur, ranger la vaisselle ou créer une liste de chansons sur YouTube, renforcera et stimulera son estime de soi. La maîtrise d’une tâche ou d’une activité par votre enfant peut être facilitée par votre habileté à rendre des buts difficiles plus atteignables. Il est néanmoins important de mentionner que la maîtrise d’une compétence ne se fait pas sans embûche, sans défi et sans échec. Cependant, la façon dont votre enfant dépassera ces obstacles et se relèvera après un échec est crucial au développement de son estime de soi.

  • Aidez votre enfant à composer avec les échecs

Il est important de ne pas amortir les échecs ou de critiquer le caractère de votre enfant lorsqu’il échoue. Vous pouvez aider votre enfant à développer des mécanismes d’adaptation lorsqu’il rencontre l’échec ou des obstacles en lui fournissant une rétroaction spécifique de ses comportements, mais d’une manière constructive, respectueuse et axée sur l’amélioration. Dire « Tu es paresseux » fera en sorte que votre enfant croira que l’échec est immuable, intrinsèque à lui et sur lequel il n’a aucun contrôle.

De façon alternative, « Tu n’as pas fourni assez d’efforts aujourd’hui » met l’accent sur l’effort et montre à l’enfant que l’échec est dû à quelque chose de temporaire sur lequel il a du contrôle et donc la possibilité de changer. Aidez votre enfant à avoir confiance en lui et en ses capacités de changement en lui offrant du soutien et des encouragements. Ceci peut également se faire avec de l’aide extérieure, comme celle d’un tuteur. Enseignez à votre enfant que le succès n’est pas la seule unité de mesure de sa valeur personnelle et qu’avec de la persistance et des efforts, il sera capable de surmonter les obstacles et les déceptions pour atteindre les buts fixés.

  • Établissez des règles et des lignes directrices quant à l’utilisation de la technologie

Pendant les années élémentaires, votre enfant subira de plus en plus de pression pour rester connecté à ses pairs et aux réseaux sociaux qui, selon leur usage, ont le potentiel d’affecter positivement ou négativement son image. Au fil des années scolaires, votre enfant utilisera la technologie de manière de plus en plus indépendante et il est important d’établir des règles dès le début afin de développer de saines habitudes sur la gestion du temps consacré à la technologie. Bien que fermes, ces règles doivent faire preuve de flexibilité quant à leur contenu et au nombre d’heures permises à des moments distincts (fin de semaine et jours fériés contre jours de semaine). Vous pouvez amorcer la discussion en soulevant l’argument que trop de temps devant l’écran peut engendrer des problèmes tels que manquer de temps de sommeil ou de prendre une douche. Demandez également à votre enfant de s’exprimer sur les différentes choses auxquelles il doit renoncer quand il utilise la technologie. Peut-être que le fait de nommer ces choses facilitera l’instauration des règles tout en procurant la motivation de se concentrer sur d’autres activités.

  • Encouragez les discussions libres et ouvertes sur les médias, la publicité et l’information consommée

La prégnance des médias dans notre société fait en sorte que votre enfant sera bombardé de messages. Informez-le sur les stratégies employées par les agences de publicité dans le but de vendre des produits aux enfants. Trouvez des messages appropriés, mais également des messages inappropriés, qui concernent l’image corporelle, la diversité, les enjeux sociaux et les enjeux liés au genre et discutez avec votre enfant de comment ces messages affectent ou rencontrent vos valeurs et vos croyances. Encouragez votre enfant à utiliser le temps d’écran pour visionner des émissions qui lui feront apprendre de nouvelles choses, comme des émissions portant sur l’histoire, la nature, l’art ou encore, l’artisanat. Essayez de trouver des façons d’utiliser le temps consacré à la technologie en famille, que ce soit en effectuant un appel vidéo avec un proche ou en faisant des recherches internet sur un intérêt commun. Enfin, les enfants reproduiront ce qu’ils voient, donc ayez des comportements sains en matière de technologie en éteignant par exemple la télévision et en rangeant vos cellulaires pendant les repas ou les moments passés en famille.

Être conscient des façons dont vous pouvez favoriser l’estime de soi de votre enfant pendant ses années scolaires n’a pas de prix. Grâce à ce savoir et vos efforts, vous serez indubitablement en mesure de nourrir et d’encourager la valeur personnelle et l’acceptation de soi de votre enfant, et ce, tout au long de sa vie.

Écrit par: Lindi Ross, M.Ed, PPCC Centre de thérapie de Montréal