Accepter la rupture : Les effets de la séparation sur les enfants

Les effets de la séparation sur les enfants dépendent du lien parent-enfant et du degré d’hostilité entre les parents. Apprenez-en davantage.

Traduction d’un extrait reproduit avec l’autorisation de Psychology Today

Après huit ans de mariage, Laurie Purcell a divorcé de son mari parce qu’elle était amoureuse de la mauvaise personne pour les mauvaises raisons.

Elle retrouvait plusieurs traits de son père chez son mari. Selon une récente étude, ceci aurait pu profiter à sa relation si le lien avec son père avait été meilleur. « Je sentais que je ne recevais pas assez d’amour de la part de mon père et, pour cette raison, j’ai cru pendant une grande partie de ma vie que je ne le méritais pas, réalise cette femme de 42 ans de la région de Milwaukee grâce à la consultation. J’ai enduré des relations malsaines parce que je ne croyais pas mériter mieux. »

Moving On Breakup s Impact on Kids

A strong bond between parent and child helps minimize the effects of a divorce or separation. Family therapy can provide guidance through the process.

Les enfants peuvent-ils blâmer le lien avec leurs parents pour l’échec d’une relation amoureuse ou d’un mariage? En préparation à leur livre The Unexpected Legacy of Divorce (Hyperion, 2000), Judith Wallerstein, Julia Lewis et Sandra Blakeslee ont suivi une centaine d’enfants à partir des années 70. Elles ont découvert qu’ils souffraient encore du divorce de leurs parents, même en tant qu’adulte d’âge mur. Cependant, d’autres études récentes affirment que ni le mariage ni le divorce des parents n’influence les relations futures des enfants. C’est plutôt le lien parent-enfant qui détermine si l’enfant vivra une relation valorisante à l’âge adulte..

Une des études mentionnées ci-haut a été menée par des chercheurs de l’Institute for Social and Behavioral Research (institut de recherche sociale et comportementale) de l’Iowa State University (ISU). Ils ont utilisé les données du Iowa Youth and Family Project (le projet de l’État de l’Iowa pour la famille et la jeunesse) qui a débuté le suivi de la santé émotionnelle de nombreuses familles dans les années 80.

L’étude de l’ISU démontre que les enfants à qui les parents offraient chaleur et soutien avaient plus de chance d’avoir des relations satisfaisantes plus tard dans leur vie. « Si un parent est impliqué, même s’il est divorcé ou n’a jamais été marié, ses enfants auront autant de chance de réussir leurs relations amoureuses à l’âge adulte que les enfants venant d’une famille unie », affirme Rand Conger, l’auteur de la recherche aussi professeur de psychologie et de sociologie à l’ISU.

L’étude de l’ISU s’est échelonnée sur 11 années. Elle comprend le suivi de près de 200 enfants à partir de l’adolescence dont une interview filmée de ceux-ci avec leurs parents et l’évaluation de leurs interactions. Les mêmes enfants ont été interviewés à nouveau lorsqu’ils étaient jeunes adultes, cette fois-ci, filmés en présence de leur partenaire amoureux et évalués selon les mêmes critères qu’auparavant.

Conger souligne qu’un lien parent-enfant rompu est ce qui influence le plus les futures relations de l’enfant. Quelle en est la cause? « La discorde entre les parents, répond Paul Amato, professeur à la Pennsylvania State University, dont la recherche a été publiée dans le Journal of Marriage and Family. Selon notre recherche, c’est plutôt l’exposition directe à la mésentente des parents qui amène le problème. »

Cette étude de la Pennsylvania State University, réalisée auprès d’environ 700 enfants, démontre que les enfants dont les parents sont divorcés s’en tiraient mieux dans leurs futures relations amoureuses si les conflits de leurs parents avant leur divorce étaient apparents que s’ils étaient cachés. Ces résultats ont amené les chercheurs à conclure que, tout en tenant compte de la relation entre les parents, le divorce était préférable pour certains mariages alors que d’autres devaient être récupérés dans la mesure du possible.

Réduire les effets de la séparation sur vos enfants

Les changements au sein d’une famille, telle que la séparation des parents, peuvent être une source de stress pour les enfants. La psychothérapie pour les enfants peut être un soutien important. Vous pouvez aussi faire appel à la thérapie familiale et vous assurer de leur fournir la chaleur et le soutien dont ils auront besoin pour minimiser les répercussions de la séparation. Le thérapeute familial connait les rouages et la dimension psychologique d’une famille en transition.

Contact us at the Montreal Therapy Centre for online or in-person child therapy, family therapy or individual psychotherapy.

Veuillez noter que le genre masculin est utilisé dans le seul but de ne pas alourdir le texte et qu’il désigne aussi bien les femmes que les hommes.